La classe politique québécoise s’émeut après le crime commis contre un leader musulman | Le Devoir

Le Service de police de Québec s’est gardé, mercredi, de qualifier de « crime haineux » l’incendie criminel qui a ravagé la voiture du président du Centre culturel islamique de Québec (CCIQ), mais cela n’en a pas empêché certains de montrer du doigt la visibilité croissante des groupes d’extrême droite et le discours de certains politiciens de l’opposition, auxquels ils reprochent d’encourager les tenants de ce courant idéologique.

Source: La classe politique québécoise s’émeut après le crime commis contre un leader musulman | Le Devoir